AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Embarcadère

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pourpre
Du Bout des Doigts
avatar

Nombre de messages : 557
Statut : Admin
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: L'Embarcadère   Mar 26 Avr - 21:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loch-lurgainn-house.forumactif.com/
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 7 Mai - 0:39

[Le parvis de San Siriano]

Giacinto sauta délicatement de la gondole sur l'embarcadère. Il paya son voyage d'un sourire et d'une bénédiction de l'embarcation (il était parfois très pratique d'être prêtre) avant de se tourner vers la porte.

Il commençait à sentir quelque chose comme une angoisse lui serrer les entrailles. L'idée de devoir gagner la confiance de tant de personnes lui faisait peur.

Il inspira profondément, lissa sa robe et récita à toute vitesse un Pater Noster.

Il raisonnait mal. Il n'était pas là pour gagner la confiance des gens, mais simplement pour les aider à soulager leur âme des maux de la vie. Leur offrir conseils et réconfort pour les mener dans la voie de Dieu.

De nouveaux calme, il souleva le marteau à tête de Lion. Un son grave se répandit à travers le bois. Le marteau était en bronze surement.

Son bréviaire à la main, Giacinto attendit qu'on lui ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 7 Mai - 22:06

[Bureau-Bibliothèque des appartements du Prince]

Gabriella ouvrit la lourde porte et regarda qui avait frappé. C'était un homme assez jeune habillé d'une robe de prêtre, probablement le nouveau prêtre de la Paroisse.

*J'espère qu'il sera moins... spécial... que le précédent...*

"Entrez Padre, bienvenue dans la Palais Adorasti" dit-elle en ouvrant la porte en grand pour le laisser entrer.

"Quel honneur de vous voir. J'ai justement une lettre à vous remettre, il s'agit d'une invitation."

Gabriella lui tendit la lettre cachetée qui lui était destinée.

Une fois ouverte, il pourrait lire :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Dim 8 Mai - 0:16

Le Padre Chiaramonti resta un très bref instant surpris de l'accueil chaleureux de la jeune fille.
D'autant qu'elle lui mit directement entre les mains un bout de papier.

Giacinto hésita. Que devait-il en faire ? l'ouvrir maintenant, plus tard ? Quelque chose dans l'attitude de la jeune fille lui dit qu'elle attendait une réponse.


"Merci, ma soeur."

Une chose le rassurait, le plis était à son nom et non pas à celui du Padre Malatesta. Le Prince avait donc reçu la lettre.
Giacinto fit sauter doucement le cachet et parcouru la lettre.
Arrivé à la fin, il recommença. Puis, les yeux toujours fixés sur la lettre, le visage impassible il se mit à peser le pour et le contre.
Il n'avait pour ainsi dire pas dormi de la nuit. A 21 heures ce soir, il ne serait pas dans sa meilleur forme... En même temps il ne pouvait pas refuser une invitation comme ça alors qu'il venait d'arriver... Il pourrait toujours prétexter sa fatigue pour se retirer plus tôt...

Il releva la tête et sourit légèrement.


"Vous pourrez dire au Prince que je viendrai."

Il rangea le pli dans son bréviaire, puis hésita avant de se décider.

"Seriez-vous... Gabriella ? Gabriella... Delmonti ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Dim 8 Mai - 18:30

[Le grand hall]

Lorenzo n'en avait pas finit avec ses reflexions alors qu'il arrivait à l'embarcadère. La chance était avec lui car il allait pouvoir donner ses ordres à Carlo mais aussi à Gabriella qui etait justement à la porte. Il s'approcha et reconnut l'habit du visiteur que la jeune servante avait accueilli. Accueil d'ailleurs fort poli et digne de la maison Adorasti. Le majordome se promit d'en faire le compliment à Gabriella dès qu'il la verrait seule.

Ainsi donc le nouveau prêtre était arrivé et apparemment il commençait sa ronde de visites. Le palais Adorasti était-il le premier qu'il visitait ? Si c'était le cas, cela voudrait dire de nombreuses choses, notamment que la Ca'Adorasti jouissait d'une plus grande renommée que la Ca'Grazziano.

Lorenzo s'avança et salua le prêtre en s'inclimant.


"Soyez le bienvenu Padre. Le palais Adorasti est honoré de vous accueillir en ses murs. Gabriella va vous mener au grand salon où vous pourrez vous rafraichir et vous reposer de vos nombreuses visites. Gabriella.."

Le jeune homme avait tourné son regard bleu vers la jeune femme en espérant qu'il n'aurait pas besoin d'etre plus explicite. Il ajouta.

"Le prince Elio doit attendre son thé. Portez le lui et prévenez le de la visite du Padre Chiaramonti."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Dim 8 Mai - 23:11

Gabriella attendit la réponse du Padre en souriant. Quand il accepta l'invitation, Gabriella hocha la tête avec un grand sourire. Elle était heureuse que la soirée prévue par le Prince plaise.

"Très bien, je lui en ferai part."

Elle fut un peu étonnée qu'il connaisse son nom, mais pensa finalement que la liste des paroissiens avait dû lui être donnée. Tout de même, il devait y avoir une bonne dizaine de servantes au palais...

"Oui c'est bien moi, Gabriella Delmonti, servante en ce palais depuis plus d'un an."

Elle allait faire entrer le Padre lorsque Lorenzo se joignit à eux. Il lui fit comprendre qu'elle devait mener le Padre au salon, comme si elle ne l'aurait pas fait toute seule. Ce genre d'ordres évidents l'agaçait au plus haut point. A sa seconde remarque, Gabriella ne put retenir une réplique.

"Inutile de me préciser ce que je dois faire lorsque cela fait plus d'un an que je le fais quotidiennement, Monsieur. J'ai déjà apporté son thé au Prince depuis un moment."

Gabriella tourna son regard vers le Padre et lui sourit chaleureusement tout en lui demandant d'une voix douce, contrastant avec la voix un peu sèche qu'elle venait de montrer à Lorenzo.

"Si vous voulez bien me suivre, mon Père..."

Elle fit un pas pour accompagner le Padre et se retourna à nouveau vers Lorenzo.

"Ah oui, le Prince m'a priée de vous prévenir du séjour de Monsieur Montero Adorasti, son cousin, au palais. Il souhaite que la suite du Paon lui soit préparée."

Voilà, elle aussi savait donner les directives. Elle fit volte-face et accompagna le Padre jusqu'au salon.

[Le Grand Salon-Bibliothèque - Grand Salon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Lun 9 Mai - 1:36

Giacinto avait hoché la tête en souriant lorsque la jeune fille lui avait confirmé son nom. Les portraits physiques de Malatesta étaient donc fiables et même assez précis pour qu'il puisse reconnaitre à peu près les personnes qu'il rencontrait. Cela était bien. Il retiendrait mieux les noms ainsi.

Ainsi, vu la livrée, le comportement et le physique du nouveau venu, il pouvait imaginer qu'il s'agissait du majordom Dellaporta. Le nom pour une fois correspondait à la fonction, moyen mémnotechnique assez pratique. En revanche le prénom... il faudrait qu'il les révise.

Giacinto s'était incliné devant Lorenzo pour montrer son assentiment à toutes ses paroles. Il n'eut pas le temps de répondre en revanche, pris en quelque sorte dans la querelle domestique.
Il se contenta de sourire avec indulgence, attendant que la conversation se finisse.

Avant de suivre Gabriella, il prit le temps de se retourner vers Lorenzo.


"Mon fils, au revoir. Dieu vous garde."

C'était les paroles presque rituelles du prêtre quittant quelqu'un pour une durée longue ou indéterminée.
Elles étaient accompagnées d'un petit signe de croix, tracé dans l'air en direction de Lorenzo, geste de bénédiction simple et en quelque sorte chaleureux.

Il suivit Gabriella. Une chose le gênait un petit peu. Il ne savait pas quelles étaient les relations entre Malatesta et les domestiques. Les traitait-il comme des gens inférieurs aux maîtres ? Cela n'était pas dans les habitudes de Giacinto qui aimait à rappeler que le Seigneur aidait d'abord les humbles. Il faudrait qu'il pose la question, peut-être...

Il regarda Gabriella et revit la figure un peu défiante qu'elle avait eu en parlant à Lorenzo. Il sourit en se disant que c'était une attitude très non chrétienne...
Il hésita un peu, puis, après quelques pas en silence, Giacinto prit la parole d'une voix douce.


"Il ne doit pas être tous les jours facile pour vous, ma fille, de ne pas sentir de rancoeur à recevoir des ordres ainsi, tout le temps... ?"

Giacinto espérait par cette phrase que Gabriella réalise que la Bible demande de tendre la joue gauche quand la joue droite est frappée. Répondre sèchement à un ordre en en donnant un autre n'est pas le genre de comportement qu'un prêtre peut approuver parfaitement.
Mais son ton, presque amusé, tranquille et doux, sans une once de reproche, montrait que Giacinto comprenait parfaitement bien la réaction de Gabriella. Qu'il la comprenait et la pardonnait déjà.


[Le Grand Salon-Bibliothèque - Grand Salon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Mar 10 Mai - 18:29

Il faut bien l'avouer, Lorenzo fut grandement vexé par le ton sur lequel cette jeune pintade de Gabriella lui répondit et cela même s'il n'en laissa rien voir. Comment cette petite perruche osait-elle ainsi lui faire des reproches devant un invité et avec un tel applomb? Le majordome laissa sa colère gronder en lui et garda un ton égal lorsqu'il répondit, veillant à ne pas mettre le padre mal à l'aise plus qu'il ne l'était peut être déjà.

"Tout sera fait selon les ordres du Prince."

Il insista un peu plus que de coutume sur le mot 'Prince". Il ne fallait pas qu'elle s'imagine que c'était à ses ordres qu'il allait obéir. Et d'ailleurs à ce sujet, il décida qu'il aurait une petite conversation avec Gabriella au plus tôt. Elle comprendrait quelle était sa place.

Lorenzo s'inclina devant le prêtre, le remerciant pour sa bénédiction puis il sortit sur le parvis et repéra rapidement Carlo, occupé à nettoyer la coque d'une gondole. Il lui demanda d'en préparer une au plus vite pour la Princesse Anna sans dire un mot de son projet fou, puis remonta rapidement les marches du palais.


[Le grand hall]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazarro
Invité



MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Ven 13 Mai - 20:22

[Le Hall]

Lazarro marchait à bon train, sans trop se presser, pour ne pas que la demoiselle se sente obligé d'accélerer, mais sans aller trop lentement non plus, pour ne pas qu'elle ait le temps de prendre froid. Celà pouvait paraître inutile, mais il y tenait : tout pour ne pas s'attirer de mauvais commentaires de la Dame.
Arrivé devant l'embarcadère, il regarda avec attention si l'endroit était tranquille, puis s'avança vers l'embarcation dont le gondolier paraîssait attendre Anna Grazziano Adorasti.
Il se garda bien de monter à bord -celà aurait été d'un impoli!-, et tendit les mains pour aider la jeune femme à monter, tout en lui jetant un regard qui se voulait bienveillant.


"Puisque nous en sommes à voyager un peu ensemble, peut-être pourriez-vous m'expliquer où vous comptez aller, et quelles sont les raisons qui vous y mènent?", s'encquit-il à voix basse, ne cherchant pas à être entendu par d'éventuelles 'oreilles indiscrètes'. "Si la raison est trop personnelle, je me garderai de vous en demander plus. Mais savoir notre destination serait une bonne chose, ne pensez-vous pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Bianca Grazziano Adorasti
Princesse - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 310
Statut : Modo
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Ven 13 Mai - 23:36

[Le Hall]

La Princesse avançait aux côtés du jeune homme. Elle marchait, distraite par quelques pensées. Elle ignorait que son époux avait invité des parents à lui...En fait, se dit-elle, elle ignorait presque tout du Prince...
Lorsqu'ils arrivèrent à l'Embarcadère, Carlo était là et attendait ses ordres. Elle le salua d'un sourire accompagné d'un signe de tête...
Anna accepta la main du jeune Adorasti, pour l'aider à monter dans la gondole et l'en remercia.
Puis elle prit place au bout de l'embarcation et plaça ses mains sous sa cape. On avait beau être en début de l'après-midi, la journée se raffraîchissait déja...


"A la Ca'Grazziano Carlo..." Dit-elle au gondolier, puis se tournant vers Lorenzo... "Nous nous rendons chez mon frère..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazarro
Invité



MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 14 Mai - 20:10

Lazarro considéra le faît que la jeune femme accepte son aide comme une première victoire. Il n'était pas de ceux qui fonçaient tête baissée pour obtenir ce qu'ils voulaient, lui savait s'adapter, considérer de manière différente chaque personne afin de mieux pouvoir s'en servir.
Il ne tarda pas pas un instant et monta à sa suite, de manière peut-être trop athlétique pour aller avec les allures de gentilhomme qu'il se donnait. On ne changeait pas certaines habitudes, et sa vivacité faisait partie intégrante de sa manière d'être. Même en le voulant, il avait du mal à dissimuler celà.

Il ouvrit grand les yeux en entendant l'ordre que l'épouse du prince donna au gondolier. Son frère? Grazziano? Il avait entendu parler de la famille Grazziano, mais n'aurait jamais imaginé que son cousin, Elio, aurait pu s'unir avec eux. Sûrement une histoire d'argent, le genre d'unions totalement inutiles, selon le jeune homme. Il préfèrait se savoir libre : s'il s'unissait avec quelqu'un, c'était uniquement pour pouvoir en bénéficier dans l'immédiat, généralement il disparaîssait sans laisser de traces après une poignée de jours, juste le temps de consommer les noces et "d'emprunter" de quoi avoir la belle vie un moment.
Mais au moins il aimait sa vie, et ça se voyait. Pas comme ces autres gens, ces nobles qui vivaient avec leurs principes et leur retenue stupide...


"Votre frère, dites-vous?", dit-il en s'installant en face d'Anna. "Si celà peut me permettre de rendre compte de l'hospitalité des Grazziano, alors c'est un honneur. Mon cousin est, comme qui dirait, quelqu'un qui n'est pas d'un accès facile, et lui extirper un sourire relève du défi, par moments... Je suppose que vous, étant son épouse, vous ne devez pas rencontrer ce genre de problèmes, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Bianca Grazziano Adorasti
Princesse - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 310
Statut : Modo
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Dim 15 Mai - 19:43

Bianca se sentait un peu plus rassurée par la présence du jeune homme, bien que celui-ci l'intrigue beaucoup. Mais elle n'était pas d'une nature méfiante, aussi n'essaya-t-elle pas d'en savoir plus sur celui-ci.
Lorsqu'il monta dans la gondole, elle fut une fois de plus, surprise par sa vivacité. Ce pourrait-il que seul le Prince fut si statique et inactif dans la famille des Adorasti.
Une autre chose l'interpellait, c'était la différence de caractère. Avec son époux, et dieu seul savait le peu de temps qu'ils avaient été ensemble, elle se sentait fragile, inutile et méprisée. Alors que Lazarro dégageait une joie de vivre et une chaleur qui commençait à se raréfier dans son être... En quelque sorte, on aurait pu dire qu'elle l'enviait.

La surprise du gentilhomme, en apprenant la destination, n'échappa point à la jeune femme. Bien entendu, il devait être au courant du fossé qui séparait les deux familles, et que seul son père et celui du Prince Elio avaient osé franchir en scellant ce mariage si peu souhaité. La perspective de devoir finir ses jours, seule et abandonnée la terrorisait, elle, qui avait rêvé d'amour, de bonheur et d'enfants... Mais ce destin n'existait que dans les livres de contes de fée...

Lorsque Lazarro prit la parole afin de parler de sa famille, il n'employa pas de mot disgracieux ou antipathique, bien au contraire, et intérieurement elle l'en remercia. Alors quand il aborda le caractère si renfermé de son époux, elle sourit, un vrai sourire, qui rendait son teint plus lumineux et ses yeux plus doux. Un sourire empreint d'innocence de l'ange triste qu'elle était devenue...


"Il est vrai que mon époux sourit rarement. A vrai dire, je le vois que très peu..." Se dit-elle en rougissant, que dirait sa famille et les gens qui l'entouraient s'ils savaient que le Prince la délaissait complètement...

[embarcadère Ca'Grazziano]


Dernière édition par le Sam 15 Juil - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bianca Grazziano Adorasti
Princesse - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 310
Statut : Modo
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Mar 16 Aoû - 13:07

[embarcadère Ca'Grazziano]

La gondole arriva sans trop de peine à l'embarcadère de la demeure des Adorasti. Sitôt que la frêle embarcation toucha le pavé, Carlo le gondolier sauta à terre et présenta sa main à la princesse afin de l'aider à descendre.
La jeune femme prit la main qu'il lui tendait et descendit avec grâce sur la terre ferme.
Elle glissa une pièce dans la main du gondolier et se dirigea vers le grand salon.

Le Prince ne s'était sûrement pas rendu compte de son absence et elle avait un peu de temps devant elle, avant de se préparer pour la réception. Un peu de repos avec un thé chaud et quelques biscuits lui feraient le plus grand bien.


[la salle de Bal]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 3 Sep - 18:42

[salon]

La lourde porte du palais s'ouvrit dans le soleil de la fin d'après-midi, laissant le passage à la longue et fine silhouette bien connue du majordome du prince Elio. Il descendit rapidement les marches et héla Carlo qui était revenu il y avait peu de sa course avec la princesse.

Lorenzo monta à bord et s'assit, serrant contre lui son manteau epais, les joues rosies par le froid mordant. Ses yeux clairs restaient mi-fermés, blessés par les eclats de soleil sur les vagues du canal, tandis que le gondolier appuyait sur sa perche pour faire glisser la gondole sur l'eau glacée tout en bavardant d'une voix forte.

L'heure devait être aux explications chez les Adorasti, et Lorenzo était bien content d'avoir du sortir, meme si le but de cette course n'etait pas des plus plaisantes.


[maison de la courtisane]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Lo
Invité



MessageSujet: Un pli pour le Prince   Mar 25 Oct - 2:18

[Marché du Rialto]

Dante Lonza avait, à Florence, profité de la protection et des largesses de la famille Adorasti. Le Prince avait rejoint Venise un an avant lui et il n'avait eu depuis qu'indirectement de ses nouvelles.

L'astrologue prépara une simple note à l'attention du Prince Elio qu'il entreprit de remettre à ses gens de maison.


« Monseigneur,
J'ai pris il y a quelques semaines la décision de mettre fin à l'exil volontaire qui me tenait éloigné de Venise. J'ai l'espoir que les tourments qui m'avaient incité à quitter ces lieux, que je chéri plus que tout au monde, auront fini par s'apaiser.
Vous m'avez été d'un grand secours à Florence et je ne vous remercierai jamais assez pour l'accueil charitable que vous avez su réserver à l'homme égaré que j'étais.
Me voilà donc de retour auprès de vous, je me tiens à votre entière disposition et je reste, cher Prince, plus que jamais votre aimable et dévoué serviteur.
Dante Lonza. »

La gondole déposa Lonza au bout de l'embarcadère du palais des Adorasti qui semblait animé d'une certaine effervescence.

Sans savoir ce qui motivait cette agitation, il se présenta aux portes du palais et remis le pli à un domestique.


« Voudriez-vous remettre ceci en main propre au Prince Elio je vous prie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Mer 26 Oct - 22:21

[Appartements de la Princesse]

Gabriella avait ouvert une des grandes portes du palais pour se retrouver face à un homme qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Décidément, qu'est-ce qu'il en connaissait du monde le Prince Elio ! C'était fascinant.

Gabriella prit le mot entre ses doigts en inclinant la tête.
"Oui Monsieur, je lui remettrai en main propre."

Elle regarda l'homme un instant et demanda. "Souhaitez-vous entrer ? Le palais est un peu agité à cause du divertissement musical prévu ce soir, mais vous pourriez vous réchauffer un peu..."

Encore une fois, les compliments du prince l'avaient mise de bonne humeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Lo
Invité



MessageSujet: Un peu de chaleur   Jeu 27 Oct - 13:57

Cette jeune femme ne faisait pas partie du personnel du prince à Florence. Elle était également trop jeune pour que Lonza l’ait croisée à Venise avant son départ il y a cinq ans.

La servante était fraîche et jolie… Inutile d’étudier longuement son ciel de naissance, son regard parlait presque plus que les étoiles. Son visage était celui d’une enfant mais ses yeux verts s’étaient déjà accoutumés à la pénombre des alcôves. Comme la virginité, l’innocence ne se perd qu’une fois. La sienne avait dû définitivement s’envoler dans un courant d’air de boudoir, avec les murmures sournois d’un complot mondain.


"Souhaitez-vous entrer ? Le palais est un peu agité à cause du divertissement musical prévu ce soir, mais vous pourriez vous réchauffer un peu..."

*Réchauffez-moi belle enfant.*

Une telle fête serait l’occasion idéale de retrouver à la fois les membres du clan Adorasti et le théâtre des intrigues vénitiennes.

« Avec plaisir signorina, je suis glacé de froid… »

Il prit la suite de la jeune domestique, caressant sa croupe dansante du regard.

« … et j’adore la musique. »

[Le Grand Salon]
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Jeu 27 Oct - 14:34

L'homme ne répondit pas tout de suite, il l'observait, détaillait son visage, elle le voyait à ses yeux caressant du regard ses joues et fixant ses yeux verts. Au moins ce n'était pas un regard dédaigneux comme celui de Di Lorio. Elle ne trouvait pas cela désagréable quoique l'homme fut un peu trop mûr pour elle.

Lorsqu'il accepta enfin sa proposition, Gabriella inclina la tête et fit un pas de côté pour laisser entrer Dante. Elle referma la porte soigneusement et le conduisit jusqu'au grand salon-bibliothèque.


"Suivez-moi jusqu'au salon je vous prie, vous vous réchaufferez près de l'âtre."

[Le Grand Salon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 21 Jan - 19:04

[Début de soirée]
[le Rialto]

Giacinto, arrivé devant la porte, fit un sourire encourageant à Francesco. Il savait que ce genre de situation, où l'on frappait à l'improviste chez un parent éloigné n'était jamais agréable...

Voyant le geste de rectifier sa tenue, et voyant surtout le peu de résultat de ce geste, le jeune prêtre sortit d'une poche la petite brosse à habit qu'il gardait toujours.
Il n'allait sans doute pas en avoir besoin à Venise où la poussière n'était pas ce qui composait principalement les rues, mais c'était une habitude qu'il avait gardée des chaudes journées de l'été romain où l'on arrivait blanc de poussière chez des nobles pointilleux. Il était alors non seulement utile mais nécessaire de se dépoussiérer avant d'entrer.

Sans dire un mot, il brossa d'une main experte les épaules de l'homme, puis s'agenouilla pour faire de même sur les bottes. Il avait agit avec rapidité de manière à éviter toute protestation.
En lui-même, il était une fois de plus émerveillé par la puissance d'humilité de l'Eglise qui faisait que c'était lui qui brossait le manteau d'un homme qui aurait du lui faire de même, au propre ou au figuré, s'il était resté dans le siècle.

Il se redressa et sourit de nouveau. Le Signor di Salvi était maintenant tout à fait présentable.


"Je vous laisse frapper, j'entre moi par la petite porte de service... Si jamais un jour votre chemin vous conduit à l'église, n'hésitez pas à me demander si je ne suis pas dans la nef."

Le prêtre s'inclina légèrement en signe de salut et fit un geste de bénédiction.

"Que Dieu vous garde toujours."

Puis, après un dernier sourire encourageant, Giacinto tourna dans la minuscule ruelle un peu plus loin qui conduisait à la porte de service.

[Exit le Padre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesc
Invité



MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 21 Jan - 21:38

[le Rialto]

Le Maître d'armes fut surpris et touché par le geste du prêtre lorsque celui-ci dépoussiéra son manteau et ses bottes. Il voulut protester, mais il n'en eu pas le temps. Il se contenta donc d'adresser au jeune père un sourire de reconnaissance.

Il s'inclina pour recevoir la bénédiction du jésuite.
En se redressant, il ouvrit la bouche, comme pour ajouter quelque chose, mais il se ravisa.


" Bonne soirée mon père, se contenta-il de dire, et à bientôt."

Francesco, se retourna, et leva les yeux vers le palais... Elio devait être grand à présent, et il était prince... Le Vicomte ne l'avait pas vu depuis son mariage avec sa cousine, et il n'était alors encore qu'un enfant... A présent, Francesco appréhendait un peu la rencontre.
Prenant une grande inspiration, il s'avança d'un pas ferme vers le palais...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 28 Jan - 22:06

[Chambre de Lorenzo]

Tenant ses jupons d'une main pour ne pas se prendre les pieds dedans, Gabriella arriva à pas précipités à la porte d'entrée du Hall. Elle avait tant de choses à faire encore, qu'il ne valait mieux pas perdre de temps à marcher lentement.

Elle était quand même passée par sa chambre pour se changer et mettre de côté son chemisier déchiré pour le recoudre plus tard. Elle en avait profité pour mettre la tenue de la nouvelle livrée. Elle la trouvait plutôt jolie, gris perle avec des bordures anthracites et des boutons de nacre. Alors qu'elle se changeait, elle avait aperçu par la fenêtre de sa chambre le groupe de musiciens s'approcher du palais.

C'est pourquoi, à peine sa robe complètement fermée, elle s'était précipitée jusqu'au hall pour leur ouvrir la porte, ce qu'elle fit.. pour se retrouver nez à nez avec un homme très charmant mais visiblement pas musicien. Elle lui fit signe d'attendre un instant alors que la petite troupe de musiciens arrivait également dans l'embarcadère. Gabriella leur fit signe d'entrer et leur donna les instructions pour se rendre à la salle de bal et commencer de s'installer. Elle se retourna alors vers Francesco, croisant ses bras contre elle pour se tenir chaud. Il faisait vraiment très froid.


"En quoi puis-je vous aider monsieur ?" demanda-t-elle poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesc
Invité



MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 28 Jan - 22:49

Francesco se tenait sur le seuil de la porte lorsque une jeune servante en robe grise vint lui ouvrir. Elle le fit patienter pour faire d'abord entrer un groupe de musiciens joyeux et bruyants.
Le Vicomte sourit... Sans doute la jeune femme ne connaissait-elle pas son rang sans quoi elle n'aurait pas ainsi manqué à la bienséance ! Il attendit patiemment que la servante donne ses consignes aux musiciens et se retourne vers lui pour se présenter.


"Je suis le Vicomte di Salvi. J'arrive tout juste de Florence et j'aimerais saluer le Prince Elio Adorasti s'il est ici... et disposé à me recevoir, bien sûr..."

Tout en parlant, le Maître d'armes s'aperçut que la jeune femme semblait grelotter. Il sourit à nouveau.

"Allons ne restez pas là, belle enfant, vous allez prendre froid..."

Francesco était plus tendu qu'il ne voulait bien le laisser paraître. Voilà des années qu'il n'avait pas vu son cousin et, si ce dernier ne pouvait le laisser dehors, il ne savait pas quel accueil il lui réserverait... D'autant que leurs conditions sociales étaient à présent fort différentes...

[Grand Salon]


Dernière édition par le Sam 28 Jan - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Sam 28 Jan - 23:21

L'homme était non seulement charmant mais aussi gentil (elle savait pas expérience que ça n'allait pas forcément de pair après avoir croisé Basileo Valcarenghi) car il s'inquiétait qu'elle prenne froid. Gabriella décroisa les bras et s'inclina gracieusement.

"Bienvenue à la Ca'Adorasti Monsieur le Vicomte."

Elle fit un pas de côté pour laisser entrer Francesco dans le hall.

"Monseigneur est ici, suivez-moi je vous prie."

Une fois le maître d'arme entré et après avoir refermé soigneusement la porte d'entrée, elle le conduisit jusqu'au salon.

[Grand Salon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertucci
Invité



MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Jeu 23 Fév - 21:17

[Quartier de la Bouche d'Ombre]

Bertuccio paya le gondolier et s'avança sur le ponton de bois. La gondole s'éloigna derrière lui dans un mouvement fluide et lent. Il leva les yeux sur la façade du palais. Valcarenghi n'aurait pu trouver mieux comme hébergement, en attendant la fin de ses travaux, pensa-t-il avec amusement. L'aventurier admira en amateur l'architecture raffiné , les encorbellements gracieux, les balcons ouvragés, les grandes fenêtres. L'intérieur serait sûrement à la hauteur de l'extérieur.

Le trajet en gondole l'avait délivré du malaise qui l'avait pris dans le quartier de son auberge. Il avait maintenant le coeur plus léger, près à passer une agréable soirée, espérant faire des rencontres intéressantes...et fructueuses. L'aventurier ne perdait jamais de vue ses priorités...

Le sourire aux lèvres, il s'avança et frappa à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Embarcadère   Dim 26 Fév - 15:41

[Les communs]

La porte du palais s'ouvrit et laissa voir Gabriella, une des servantes du palais, qui salua l'homme et le laissa entrer en faisant un pas de côté.

"Bienvenue à la Ca'Adorasti Monsieur. Entrez je vous prie, il fait froid dehors."

Bertuccio était le premier invité à se présenter au palais. Les autres ne tarderaient sûrement pas à prendre la suite et à arriver par vagues.

"Il est encore tôt et la fête n'a pas vraiment commencé. Mais quelques personnes sont déjà là, suivez-moi s'il vous plaît."

Elle referma la porte et le guida dans les couloirs du palais.

"Puis-je savoir qui vous accompagnez ?" demanda-t-elle pour savoir si cette personne était déjà là ou non et l'amener à elle en conséquence.

[Divertissement musical]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Embarcadère   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Embarcadère
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VENISE :: ENTRE NOUS :: CA' ADORASTI :: L'Etage Inférieur-
Sauter vers: