AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Grand Salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Le Grand Salon   Lun 9 Mai - 0:43

[Embarcadère]

Gabriella fit entrer le Padre dans le salon et l'amena vers les sofas et les fauteuils, le priant de s'assoir et de se mettre à l'aise.

"Pour répondre à votre question, mon Père, en effet, il n'est pas tous les jours facile de recevoir des ordres, surtout quand ceux-ci sont donnés uniquement dans le but de faire valoir son autorité sans aucune autre utilité."

Elle prit une petite assiette de biscuits et la posa sur une petite table devant lui.

"Servez-vous mon Père, je vous en prie... Je suppose que vous venez voir le Prince Elio. Désirez-vous que je vous prépare un thé pendant que je vais le prévenir de votre présence ?" demanda-t-elle poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Lun 9 Mai - 14:04

[embarcadère]

Giacinto se contenta de hocher la tête. Il s'assit et prit un biscuit, non qu'il en ait envie, mais il aurait sans doute semblé mal poli de refuser. C'était peut-être une habitude romaine, mais cela aurait signifié qu'il craignait une tentative d'empoisonnement...

"Merci... Merci... non merci, ma fille..."

C'est à peu près tout ce qu'il put dire dans l'enchainement des phrases de Gabriella. Puis il sourit.

"Je viens voir le Prince Elio, en effet. Mais... je viens aussi vous voir, vous et les autres domestiques...
J'ai cru comprendre que vous aviez vous aussi le Padre Malatesta comme confesseur ?
Je viens donc pour me présenter, pour vous dire que le jour où vous aurez besoin de quoi que ce soit que l'Eglise peut vous offrir, pour le repos de votre âme ou la conduite de votre vie, vous n'aurez qu'à venir me voir. Je serai à votre disposition..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Lun 9 Mai - 14:21

Les bras sagement croisés sur son tablier, Gabriella écouta attentivement les paroles du Padre.

"Oui c'était bien lui, mon Père... le Padre Malatesta."

Gabriella se souvint de la seule fois où elle avait voulu aller se confesser. L'échange avec le Padre l'avait tellement rendue mal à l'aise à un moment où elle avait besoin de parler pour se soulager, qu'elle n'y était plus jamais retournée. Gabriella était heureuse qu'il ait été remplacé.

"C'est entendu mon Père. C'est très appréciable de savoir que quelqu'un sera toujours présent pour nous aider. Je vais avertir le Prince de votre venue." dit-elle en hochant la tête et sortant de la pièce.

[Appartements du Prince]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mar 10 Mai - 0:30

"Merci, ma fille..."

Giacinto la regarda partir. Machinalement, il grignota un bout du biscuit à la recherche d'une quelqu'un trace d'amertume avant de le manger.
Il connaissait ce genre de maison. Les domestiques connaissaient en général très exactement le nombre de biscuits qu'il pouvait y avoir dans les coupelles. Il ne pouvait reposer discrètement le sien...

Assez vite, il se leva et s'approcha de la fenêtre. Il ne connaissait pas encore assez bien la ville. Elle le fascinait.

Et pourtant, il ne pouvait pas dire qu'il l'aimait. Pas encore sans doute. Elle s'avérait plus étrange qu'il ne l'avait imaginé. Plus difficile aussi.
Il préférait Rome. Certainement. Venise sentait l'hypocrisie.
Non, plutôt, Rome aussi était hypocrite. Mais Venise sentait la pourriture des marais, l'eau stagnante et dormante. Alors qu'à Rome, c'était de l'hypocrisie franche. Tout le monde souriait, et tout le monde se détestait, mais avec passion, franchise.

Giacinto secoua la tête et eut un faible sourire pour lui-même. Qu'est-ce qu'il pouvait penser comme idioties parfois...
Il regarda de nouveau ce qu'il apercevait de la ville à travers la fenêtre. Tout était calme, paisible, encore légèrement enveloppé de sa gaze de neige blanche.

Il sortit l'invitation de son bréviaire et la relut. Une écriture fine, élégante, mais décidée. Etait-ce de la main du Prince ?
Giacinto n'avait aucune idée de ce qu'il allait lui dire. Plus exactement, il n'avait aucune idée de la manière dont il allait devoir se présenter...
Il rangea l'invitation. Peu importait, il suffisait que sur le moment il trouve les mots...

Il jeta encore une fois un regard sur la ville. Il se sentit déraciné tout d'un coup. Un peu perdu...
Comme toujours dans ces cas-là, il se plongea dans son bréviaire.
Toujours prêt de la fenêtre, il se mit à lire en attendant la venue du Prince où de quelqu'un lui demandant de le suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mer 11 Mai - 18:06

[Bureau-Bibiliothèque des appartements du Prince]

Gabriella entra à nouveau dans le Grand Salon et aperçut le Padre près d'une fenêtre.

"Mon Père ?" dit-elle pour attirer son attention. "Le prince Elio va vous recevoir d'ici quelques minutes..."

Elle jetta un coup d'oeil à l'assiette de biscuits et vit qu'il n'en avait mangé qu'un seul. Peut-être qu'il ne les aimait pas.

"Désirez-vous que je vous serve autre chose mon Père ?" demanda-t-elle, soucieuse du confort du Padre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mer 11 Mai - 20:18

Giacinto releva la tête et sourit.
C'était étrange, mais il commençait à trouver le visage de Gabriella familier. C'était presque rassurant de la voir reparaître, elle, et pas un autre domestique...


"Non merci... c'est très gentil à vous ma fille..."

Il hésita un instant. Il pouvait très bien ne pas donner d'explication, mais il n'aimait pas paraître impoli. Son sourire devint presque complice.

"... mais, pour vous avouer la vérité je n'ai absolument pas faim."

Toujours près de la fenêtre, il montra en levant un peu son bréviaire pour ajouter avec un peu d'humour dans la voix.

"Je ne dois pas me laisser rattraper par le pêché de gourmandise..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mer 11 Mai - 21:06

[Appartements du Prince]

La haute silhouette d'Elio apparut dans l'encadrement de la porte.
Il marqua le pas, faisant une pause comme à son habitude pour balayer du regard l'intèrieur de la pièce avant d'y pénétrer.

Le nouveau prêtre semblait bien différent de son prédécesseur.
Physiquement en tout cas, il lui était même trés opposé.
Eclairé par la luminosité trés blanche qui entrait par la fenêtre devant laquelle il se tenait, il paraissait jeune, bien que la barbe qu'il portait masqua une partie de son visage.

Ce pouvait-il qu'on envoya un tout jeune berger pour guider les âmes des pêcheurs de la paroisse de San Siriano réputés comme difficiles ?
Le Prince sourit à cette idée, amusé par avance de ce qu'allait découvrir le jeune prêtre.

Il s'avança de quelques pas et adoucissant son regard, s'inclina devant le Padre.


"Padre Chiaramonti, soyez le bienvenu dans ma maison. Je suis Elio Lacryma Adorasti."

Il se tourna un instant vers Gabriella.

"Laissez nous, je vous prie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mer 11 Mai - 23:14

Gabriella sourit lorsque le Padre lui dit qu'il n'avait pas faim. C'était gentil de sa part de donner une raison et avec un peu d'humour en prime. Gabriella le trouvait sympathique et n'insista pas plus.

Le Prince entra alors et lui demanda de partir. Gabriella inclina la tête et se dirigea vers la porte.


"Monseigneur ? Je vais en profiter pour effectuer la course que vous m'avez confiée. Je ne serai donc pas dans le palais au cas où vous me chercheriez..."

Elle sortit du Grand Salon en refermant soigneusement la porte pour laisser les deux hommes tranquilles.

[Grand Hall]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Jeu 12 Mai - 0:41

Giacinto était habitué à fréquenter les cours resplendissantes, peuplées de personnes majestueuses. Aussi son visage n'exprima aucun changement brusque de sentiment. Il gardait son air calme.
Pourtant, il devait admettre que le Prince Elio avait une prestance assez peu ordinaire.
Une pensée fulgurante lui traversa l'esprit : il ne pourrait jamais l'appeler "mon fils"...

Il s'était incliné lui aussi, toujours un léger sourire aux lèvres, son bréviaire tenu contre lui.


"Je vous remercie de votre accueil, mon frère."

Il attendit que la porte soit refermée avant de reprendre

"Le Padre Malatesta m'a demandé à plusieurs reprises de vous présenter ses regrets. Il aurait voulu pouvoir prendre congé lui-même de vous, pouvoir vous prévenir de ce départ. Malheureusement..."

Il laissa la phrase en suspend, comme s'il cherchait une forme d'excuse à son ordre pour un départ si précipité.

"L'appel en mission est parfois... urgent."

Il eut un sourire, presque un rire, doux et humble, mais non timide ou gêné.

"Et c'est ainsi que votre confesseur vous est enlevé pour être remplacé par moi, qui m'efforcerai de vous être utile..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Jeu 12 Mai - 3:17

Elio eut un sourire poli et invita le Padre à s'assoir dans un des fauteuils tendus de soie aux délicats motifs bleu et or.
Il prit lui-meme place dans un fauteuil semblable et croisa les jambes dans une attitude flegmatique
.

"C'est avec un grand plaisir que je vous accueille chez moi, Padre et cette maison vous est bien entendu ouverte. Cependant, je ne puis vous cacher ma surprise devant le départ.. pour le moins précipité de votre prédécesseur. Le Padre Malatesta était fort apprécié dans cette ville, vous vous en rendrez vite compte et j'espère que ce ne sera pas à votre désavantage. Certains d'entre nous repugnerons peut-être à se confier à un nouveau serviteur de Dieu.."

Les yeux du Prince se plissèrent.

".. mais je suis sûr qu'en digne représentant de votre ordre vous saurez bien vite chasser leur malaise et attirer leurs confidences."

Son regard s'attarda un instant sur le visage juvénile du prêtre et particulièrement sur les yeux sombres où dansaient par instant un éclat d'or.
Cet homme possédait à n'en pas douter une beauté pure et une vitalité bouillonnante que la séverité du costume cherchait à masquer mais ne parvenait pas à faire oublier une fois qu'on l'avait remarquée.
Le Prince se prit à penser que le remplacement du Padre Malatesta n'était peut-être pas une si mauvaise chose, après tout.
Il détendit ses traits et son sourire se fit plus doux.


"Gabriella m'a rapporté que vous serez des nôtres ce soir, Padre, et vous m'en voyez flatté. Cela vous permettra de rencontrer quelques uns de vos nouveaux paroissiens que vous n'avez peut-être pas encore vus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Jeu 12 Mai - 23:50

Giacinto s'était assis sur l'invitation du Prince, gardant une attitude moins détendue que celle du maître de maison, plus sévère, plus droite, convenant mieux à sa fonction.

Il écoutait avec attention, compréhension parfois même, les paroles de son vis-à-vis, tout en notant une fois de plus l'élégance raffinée, discrète mais presque inquiétante d'Elio. Il s'était coulé dans son fauteuil comme un chat, et, comme un chat, maintenant chez lui, il semblait profiter du confort du fauteuil tout en étant prêt à partir dès que l'envie s'en ferait sentir. Sa façon même de plisser les yeux était celle du félin domestique.

Giacinto sentit une vague d'exaltation le traverser, briller dans ses yeux sans doute, il ne savait pas empêcher ses yeux de trahir une partie de ses émotions, mais sans que le moindre muscle de son visage ne bouge.
L'attaque très légère et déguisée de son ordre le mettait en terrain connu. Le Prince Adorasti méritait son titre, il maniait la langue avec finesse.

Giacinto, comme tout bon jésuite lors de ce genre de situation, se contenta de sourire humblement, presque sérieusement, comme si le second sens de la phrase n'avait pas été perçu, et de glisser en murmurant presque


"Par la Grâce de Dieu et pour Sa plus grande Gloire..."

de manière à ne pas gêner les paroles de son interlocuteur, comme une sorte de vague confirmation de ses dires.

D'ailleurs Elio ne s'appesantit pas sur le sujet et changea de conversation avec maestria. Le Padre perçut l'infime changement sur le visage d'Elio et l'accompagna par une détente similaire. Il relâcha un peu les épaules et lissa machinalement sa robe avant de relever les yeux en souriant.


"C'est moi qui suis flatté d'avoir reçu votre invitation. Je serais ravi de connaître un peu mieux cette vie de Venise... C'est une ville..."

Il fronça légèrement les sourcils, son regard errant vers la fenêtre.

"... intrigante. Du moins pour quelqu'un comme moi qui ne fait que la découvrir. Mais pour vous peut-être... Avez-vous réussi à la comprendre ? à la maîtriser ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Ven 13 Mai - 20:35

Le sourire amusé qui jouait sur les lèvres pâles d'Elio s'accentua, un peu plus carnassier, un peu moins doucereux.

"Venise est en effet un endroit tout à fait surprenant. Je ne pense pas que quiconque puisse se vanter d'en avoir déjoué les pièges. Ma famille est originaire de cette ville et en a gardé l'instinct mais en ce qui me concerne, je n'ai vécu qu'à Florence.. Pourtant.."

Il se leva et fit quelques pas dans la pièce, se postant près de la cheminée dont il caressa distraitement le manteau de marbre. Au fil de ses mots, son sourire s'était estompé jusqu'à disparaître tout à fait et le timbre de sa voix était devenu plus sourd.

".. Avez vous déjà eu ce sentiment Padre, d'appartenir à un endroit que vous n'avez jamais vu ? J'ai toujours senti le sang de Venise battre dans mes veines. Comme si j'étais partie intégrante de ce réseau de canaux qui en font la particularité. Quand je suis enfin arrivé ici, il m'a semblé reconnaître chaque palais, chaque calle. Rien ne me paraissait inconnu.. Et cependant.."

Le regard d'ambre perdu dans le vague, il parlait plus pour lui-même que pour le jeune prêtre.

".. Cependant, je sens Venise tapie dans l'ombre comme un fauve à l'affût. Je sens le danger sous chacun de mes pas, quand je parcours ses ruelles. Je vois le sang de ma lignée dans ses eaux sombres.. et étrangement.."

Un vif éclair d'or pur vite masqué par les longs cils noirs.

".. Cela me plaît et me convient, je m'y reconnais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Ven 13 Mai - 21:51

Giacinto avait écouté d'abord comme on écoute une simple conversation. Avec sympathie. Mais le changement de ton avait modifié sa façon d'écouter.

Silencieux et attentif, il prenait garde aux inflexions de la voix pour le guider dans la compréhension. Il avait conscience d'avoir à faire, là à une sorte de moment rare, une sorte de véritable confession, comme on en voit rarement.

Lorsqu'Elio se tut, il laissa un instant de silence avant d'ouvrire sa Bible, au hasard semblait-il, mais il la connaissait par cœur, et de lire la phrase sur laquelle il tombait.


"L'oiseau tombé du nid
l'homme qui fuit de son foyer.
Proverbes. 27 : 8"

Il avait le même ton un peu sourd et presque méditatif.

"Il est vain de penser que l'on peut aller là où l'on veut. On retrouve toujours son foyer. Le lieu où l'on doit être, peu importe ce qu'il a été ou ce qu'il sera. C'est là que cela doit être."

Il se tut, n'ayant pas envie de préciser plus sa pensée. Il comprenait parfaitement le sentiment d'Elio. C'était le même qui faisait que maintenant, il ne se sentait pas chez lui.
Pourtant il n'y avait ni tristesse ni angoisse dans sa voix. C'était ainsi et cela serait.

L'éclair bref qui avait traversé les yeux d'Elio était selon Giacinto le signe que pour le Prince, cela allait commencer.
Citer les Proverbes, c'était sa manière d'aider et de prévenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Sam 14 Mai - 2:44

La tête inclinée de coté, Elio écouta avec attention ce que disait le prêtre.
Seul un léger frémissement des lèvres trahit son agacement.
Ce jeune jésuite était bien digne de son prédécesseur.

Ne pas s'engager dans la discussion, débiter, avec un sourire empreint de fausse douceur et les yeux brillants d'un intérêt feint, des sornettes apprises par coeur.
Est-ce que ces hommes qui se prévalaient du devoir de guider les autres et de les conseiller tout au long de leur existence, avaient la moindre idée de ce qu'était leurs vies ?
Elio ferma un instant les yeux pour se reprendre et chasser la rancoeur qui l'envahissait.

Il s'adossa au manteau de la cheminée, les bras croisés.
Sa voix avait retrouvé une sonorité plus claire quand il parla
.

"Ainsi donc, vous même êtes nouveau venu à Venise.. Votre ministère vous mettra sans doute à l'abri des chausse-trappes que cette ville réserve.. Sans doute.."

Un sourire en coin, à peine esquissé.

"Puis-je vous demander, sans sembler par trop indiscret, de quel province vous êtes originaire ? Etiez-vous en poste dans une autre ville ou sommes nous votre premiere mission ?"

Car à ses yeux, il s'agissait bien de cela.
Reprendre en main les brebis égarées de la Paroisse de San Siriano que le Padre Malatesta n'avait sû dresser, s'étant même plus ou moins laissé corrompre par l'atmosphère délétère de la Venise des nuits étranges aux voluptueuses promesses
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Sam 14 Mai - 15:14

Le jeune prêtre n'avait pas vu le frémissement des lèvres d'Elio, mais il avait perçu le changement de ton.

Machinalement presque il nota dans un coin de sa tête que l'approche biblique n'était pas la bonne pour le Prince Adorasti. Cela correspondait assez à l'idée qu'il commençait à se faire du Prince. Quelqu'un qui ne devait pas se confier souvent. Il devait regretter maintenant d'avoir parler...

Et pourtant... quelque chose dans l'ironie du ton, dans le sourire en coin, l'aigreur des propos... et s'il s'agissait d'autre chose ? Oui, mais quoi ?
Giacinto détestait juger et classer les gens, il renonça à le faire en ce qui concernait Elio. Il n'essaya pas non plus de rattraper son erreur. C'était généralement le meilleur moyen de faire encore pire…

Il ne releva pas l'allusion à son ministère (que pouvait-il y faire ?) mais ne put s'empêcher de s'animer un peu à la question d'Elio. Il aimait parler de son pays natal.
Même si, au même moment, et de façon parfaitement inconsciente, était ressurgit le sentiment d'agacement devant cette noblesse ayant vécu à Florence, et n'était pas capable de connaître la noblesse romaine. Il était temps que ces Florentins réalisent que leur gloire était finie depuis près d'un siècle... Mais cela n'avait été qu'un éclair, quelque chose dont il n'avait même pas eu conscience...


"Je viens... de la plus belle province du monde, selon moi, l'Emilie-Romagne, de Cesena. Ces dernières années, j'étais chargé d'une paroisse dans la plus belle ville du monde, selon moi, Rome."

Il avait dit cela avec un sourire plein d'humour, car il savait qu'il était dans l'exagération la plus folle, et assez loin de son rôle de sage prêtre que sans doute il arborait quelques instants auparavant...

"J'avoue honnêtement que je suis assez partial... mais je préfère de beaucoup le mont Palatin au "petit Liré de Monsieur du Bellay"... Rome est une ville merveilleuse, antique, sage, exubérante, éternelle aussi."

Les mots français s'étaient glissés naturellement dans sa phrase. Ces yeux s'étaient légèrement enflammés, et ses mains, jusqu'alors sagement croisées sur ses genoux s'étaient envolées pour accompagner ses paroles.
Mais ses yeux qui ne voyait presque plus le lieu dans lequel il était, s'accrochèrent sur les arcades élégantes raffinées et asymétriques de la façade qui faisait face à celle des Adorasti.
Il était à Venise... "Perinde ac cadaver"...

Un nuage de désespoir nostalgique passa dans ses yeux avant de se dissoudre immédiatement dans un sourire humoristique.


"Et maintenant, Venise... Ce n'est pas à proprement parler une mission, vous savez... Tout le monde sait bien que Venise est une ville catholique..."

L'humour devint presque ironie, alors que l'expression de son visage accompagnait son sourire pour bien montrer qu'il ne se faisait pas réellement d'illusion sur le caractère "catholique" de Venise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Sam 14 Mai - 17:32

Elio comprit que le Jésuite n'était pas dupe des apparences pieuses qu'affichaient de façon plus qu'ostensibles les habitants de la ville.
Il était de bon ton de se montrer croyant et assidu aux offices, y prenant un air compassé tandis que derrière les paupières closes par la prière s'élaboraient complots et manigances
.

"Ainsi vous avez fait vos armes tout près du Saint Siège.. Ceci est fort.. Intéressant."

Le regard du Prince s'attarda sur le visage du prêtre.
Il semblait bien jeune pour qu'on lui confie la responsabilité d'une partie de Venise.
Il y avait certainement d'autres raisons moins évidentes à sa présence
.

"Je comprends votre sentiment, Rome est certes une très belle ville. Mais l'attachement à un lieu est subjectif qui se fait par le coeur et quelques fois, il suffit d'un trait de lumière sur l'eau pour qu'on oublie à tout jamais les splendeurs les plus extraordinaires au profit d'un reflet entraperçu.."

Il prit un ton plus dégagé, presque indifférent pour poursuivre.

"Avez vous déjà visité d'autres maisons que la mienne, ou ai-je l'honneur de vous recevoir en premier ?"

Un nouveau sourire, montrant que cela n'avait pas tant d'importance.

"Resterez vous parmi nous pour la collation qui suivra la pièce de musique ? Il nous sera servi certains vins dont un excellent Brunello di Montalcino et un délicat Albana di Romagna qui devrait par ses arômes d'amande vous mettre un léger baume de souvenirs au coeur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Sam 14 Mai - 23:53

[Hall]

La porte donnant sur l'extérieur se referma avec le petit clic qu'il connaissait bien et Lorenzo s'arrêta juste devant celles du grand salon. Il se détendit et posa une main sur sa hanche, frottant l'arrete de son nez entre le pouce et l'index de l'autre main. Il avait parfois du mal à garder son calme dans ce genre de situation et celle ci avait mis ses nerfs à rude épreuve.

Lorenzo se passa la main sur la bouche, toussota et reprit sa distinction habituelle, le dos bien droit, les epaules fières. Il frappa par trois fois à la porte du grand salon. Sans attendre de réponse, il en ouvrit un battant puis se glissa à l'intérieur avant de refermer discrètement.

Le padré était assis dans un fauteuil et en face de lui se tenait le prince Elio dans sa magnifique prestance. Lorenzo travaillait aupres de lui comme majordome depuis des années déjà mais il était toujours fasciné par la beauté et l'élegance de cet homme.

Il ne dit pas un mot, attendant qu'on lui demande la raison de sa venue. Les deux hommes etaient silencieux. Soit leur discussion était terminée, soit ils l'avaient interrompue à son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Dim 15 Mai - 0:28

Un peu surpris par les coups discrets frappés à la porte, le Prince tourna la tête pour voir Lorenzo entrer.

Un léger froncement de sourcils montra qu'il n'appréciait pas d'être dérangé alors qu'il recevait.
Cependant, il savait que si le majordome se permettait d'entrer en sachant la présence du Padre dans la pièce, c'était qu'il s'agissait de quelque raison d'importance.
Le regard déjà préoccupé par le souci qu'il sentait poindre dans l'intrusion inhabituelle de Lorenzo, il eut un sourire ennuyé vers le jeune prêtre, avant de tourner à nouveau les yeux vers le serviteur
.

"Qui y a-t-il de si urgent, Lorenzo, qui nous vaille une telle intrusion ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.Giacinto I. Chiaramonti
Père Jésuite
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Lun 16 Mai - 0:17

Giacinto s'était levé quand Lorenzo était rentré.
Il se rendait bien compte que Elio allait devoir s'occuper de beaucoup de choses maintenant pour la soirée de ce soir.


"Je vais vous laisser...
Je serais heureux de continuer cette discution avec vous... Quand vous le souhaiterez. Vous pourrez toujours me trouver à votre disposition à l'église.
Pour ce soir, je crains que vous ne deviez me compter des vôtres... Le voyage m'a fatigué, malheureusement...
Je ne veux pas plus vous déranger..."

Après une dernière courbette et un geste de bénédiction, il sortit discrètement de la pièce. Il connaissait le chemin, et se sentait presque soulagé à l'idée de retrouver son église...

[Eglise San Siriano]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Lun 16 Mai - 22:39

Le pretre s'était levé et avait semblé pressé de partir. Est-ce que Lorenzo était arrivé au mauvais moment? Avait-il interrompu une discussion qui aurait mis le padré en défaut?

Le majordome le regarda sortir de la pièce et lui ouvrit la porte. Il s'inclina pour saluer son depart puis se redressa et referma la porte derrière le saint homme. Il se retourna à nouveau vers le prince Elio dont les yeux d'ambre brillaient d'une lueur qu'il connaissait bien. Son maître était agacé par son comportement aussi commença-t-il par s'excuser.


"Je vous renouvelle mes excuses pour etre ainsi entré mais j'ai à vous dire une chose importante qui ne souffre pas d'attendre je le crains Prince Elio."

Lorenzo savait que la nouvelle mettrait le prince en colère, du moins en était-il pratiquement certain, mais il savait aussi que sa colere serait dix fois plus grande s'il se retrouvait devant le fait accompli et apprenait que Lorenzo ne lui avait rien dit alors qu'il était au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Lun 16 Mai - 23:08

Légèrement désappointé que le Padre ait refusé l'invitation à la soirée mais ne laissant rien paraître, Elio le salua d'un ton égal et suivit sa sortie du regard.
Quel dommage, il s'était rejoui de voir la réaction du jeune prêtre face à l'arrivée de la Dame de la Calle Gallante.
Puis, se désintéressant du Jésuite, il se tourna vers le majordome
.

"Cessez de vous excuser, je vous prie et venez-en au fait. Que ce passe-t-il de si important qui vous mette dans un tel état d'urgence ? Sa Seigneurie vous a-t-elle donné sa liste d'invités ? Il ne me semble pas qu'elle ait de nombreuses connaissances dans cette ville, mais il se peut que je me trompe."

Ses longs doigts fins tapotaient le marbre de la cheminée sur un rythme impatient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Lun 16 Mai - 23:44

Lorenzo sentait l'agacement du prince grandir. Il chercha une seconde les mots les plus adaptés mais y renonça.

"Sa Seigneurie ne m'a pas donné de liste. Elle m'a dit n'avoir qu'une personne à inviter et qu'elle s'y rendrait elle-même. Elle est en ce moment sur une gondole, escortée par votre cousin, pour se rendre chez son frère, le prince Ugo di Grazziano pour l'inviter à la réception de ce soir."

Il fit une petite pause puis reprit très vite.

"Et, même si cela est de moindre importance, je voulais vous signaler que j'éprouve de grandes difficultés avec une servante qui refuse d'obéir à mes ordres."

Lorenzo se tut, attendant le déchaînement de la colère du prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mar 17 Mai - 0:34

La petite musique syncopée des ongles sur le manteau de la cheminée cessa brusquement et le sceau de la bague crissa sur le marbre poli.
Le visage soudain blème, les lèvres palies, le Prince semblait d'albatre.
Son frère.
Cette petite idiote n'avait rien trouvé de mieux à faire que de courir se plaindre à son frère à peine installé à Venise.
Elio savait par la rumeur que Ugo Di Grazziano était arrivé en ville assez récemment et qu'il avait installé chez lui une suite de personnages assez surprenants.
Mais par Dieu ! Comment osait-elle inviter un Grazziano à une réception donnée Ca'Adorasti !
Et quelle partie Lazarro avait-il décidé de jouer en se rendant dans la Maison honnie ?
Le corps raidi par la colère, Elio semblait impassible.
Seule la flamme brûlante qui faisait briller ses yeux comme de l'or liquide trahissait sa rage
.

"Très bien Lorenzo, vous veillerez donc à ce que tout soit parfait comme d'habitude, je vous fais confiance. Mais si nous devons recevoir Ugo Di Grazziano, je veux que rien ne soit laissé au hasard. La moindre faute sera portée au désavantage de notre Maison et je ne le tolérerai en aucune façon. Vous répondrez de tout Lorenzo."

Il eut une inspiration profonde et fit un léger geste de la main, renvoyant le majordome à ses occupations.

"Vous m'enverrez cette servante entêtée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mar 17 Mai - 0:44

Lorenzo fit un infime pas en arrière mais il le fit cependant. Le prince Elio semblait sur le point d'exploser de colère. Son teint était devenu si blanc qu'on aurait dit que toute vie avait quitté son corps. Pourtant la flamme brillait, flamboyait dans ses yeux dorés. Le majordome fut surpris de l'entendre répondre avec un tel contrôle.

Il écouta ses paroles et acquieça. Il savait que tout reposerait sur ses épaules avant même cette histoire d'invitation mais là c'était un sans faute irréprochable qu'il devait accomplir. Lorenzo aquiéça d'un mouvement de tête puis repondit .


"Il en sera fait selon vos ordres monseigneur. Vous pouvez compter sur moi, tout sera parfait. Je vous enverrai Gabriella des qu'elle en aura fini avec le parquet de la salle de bal."

Le jeune homme blond, s'inclina pour prendre congé du prince avant de sortir silencieusement de la pièce.

[La salle de bal]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: Le Grand Salon   Mar 17 Mai - 1:21

[Salle de bal]

Une boule d'angoisse coincée dans la gorge, Gabriella frappa trois petits coups discrets à la porte avant d'entrer en silence et de refermer la porte.

Elle fit face au Prince, les mains croisées sur son tablier.


"Vous souhaitiez me voir Monseigneur ?" demanda-t-elle d'une petite voix timide.

Au fond d'elle, elle espérait que le Prince la comprendrait, qu'il dirait que Lorenzo donnait parfois des ordres inutiles, inutiles parce qu'elle faisait déjà très bien son travail et qu'il était content d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Salon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP ouvert] Le Grand Salon
» [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon
» Le Grand Salon « Orchestra » (attenant au Casino)
» Le Grand Salon
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VENISE :: ENTRE NOUS :: CA' ADORASTI :: L'Etage Inférieur :: Le Grand Salon-Bibliothèque-
Sauter vers: