AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Office

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pourpre
Du Bout des Doigts
avatar

Nombre de messages : 557
Statut : Admin
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: L'Office   Lun 18 Avr - 23:23

---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loch-lurgainn-house.forumactif.com/
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 4 Mai - 20:43

[Premier Post]

Il était déjà le début de l'après-midi et Gabriella avait déjà du retard dans ses corvées. Toute sa matinée avait été occupée au ménage des chambres. Enlever la poussière, laver les parquets et les fenêtres, changer les draps, voilà à quoi elle passait le plus clair de son temps.

Tout en nettoyant avec prudence la vaisselle de porcelaine utilisée le midi, elle regarda par-dessus son épaule la pile de nappes et de serviettes qui n'étaient pas encore lavées.


"Et je n'ai même pas eu le temps de manger un peu..."

Elle soupira tout en essuyant l'argenterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 4 Mai - 21:11

[Premier Post]

La buanderie était pleine de vapeur et Lorenzo était heureux de quitter son air chaud et lourd d'humidité. Le majordome sortit un mouchoir soigneusement plié de sa poche et essuya son front tout en marchant d'un pas rapide dans le couloir qui menait aux cuisines. Les talons de ses souliers résonnaient sur le sol impeccable mais l'effervescence de ce début d'après-midi en étouffait l'écho qui d'ordinaire résonnait dans les couloirs avoisinants. Tous les domestiques du palais s’affairaient pour remettre le palais en état après le déjeuner.

Lorenzo arriva enfin devant la porte des cuisines qu’il poussa avant d’entrer d’un pas sûr et rapide. D’un regard il jugea de l’avancée des corvées qu’il avait ordonnées et ses sourcils se froncèrent un instant. Pourtant lorsqu’il parla, et comme à son habitude, son ton n’était pas haut, sa voix était calme.


"Il faut te presser Gabriella, ces nappes doivent être propres, sèches et repassées pour 6h. Tu les étendras dans la pièce de séchage mais pas sous les fenêtres pour que le soleil n'en ternisse pas la blancheur. Hâte toi !"

Le jeune homme s’avança vers la table et saisit un des couteaux d’argent que la servante venaient d’essuyer. Il en prit un second, puis une fourchette pour enfin prendre tous les couverts en une brassée cliquetante qu’il jeta pêle-mêle dans le bac d’eau de Gabriella, projetant des éclaboussures au sol et sur la jeune fille.

"Il reste des traces ! Veux-tu provoquer la colère du Prince ? Recommence. "


Dernière édition par le Mer 4 Mai - 21:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elio Lacryma Adorasti
Prince - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 753
Statut : Admin
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 4 Mai - 21:18

Deux coups de sonnette brefs.
Le Majordome etait demandé dans les appartements du Prince.


Dernière édition par le Mer 4 Mai - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 4 Mai - 21:51

Gabriella ne se retourna même pas quand Lorenzo entra dans la pièce. Elle l'avait reconnu rien qu'au claquement de ses talons et à son pas rapide. Elle savait que dans quelques secondes il allait parler de cette voix calme qui le caractérisait tant, que ça soit pour un compliment ou un reproche. Et cela ne loupa pas. Gabriella réprima un soupir. Contrairement au majordome, quand elle était en colère, cela s'entendait dans son intonation.

Elle le regarda prendre l'argenterie, l'examiner et finalement la rejetter dans le bac d'eau en éclaboussant. Elle s'essuya la joue du revers de sa manche et jetta un torchon à terre pour sécher la flaque que Lorenzo venait de causer avant de se retourner vers lui et le regarder dans les yeux.


"Avec tout le respect que je vous dois, Monsieur, le seigneur ne m'a pourvue que de deux bras."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 4 Mai - 22:11

Lorenzo posa son regard bleu sur la jeune servante. Elle s'essuyait une fois de plus le visage, comme si les gouttes d'eau qu'elle avait reçues était la pire des boues. Elle ne travaillait pas pour la famille Adorasti depuis très longtemps et avait gardé certaines habitudes de la rue comme la moue qu'elle affichait à cet instant même : le regard dur mais bas, entre la peur et l'envie de ne pas se laisser faire.

"Le Seigneur t'a donné deux bras et le Prince t'a fait l'honneur de te donner de quoi les occuper et tu devrais lui être reconnaissante."

Il fut interrompu par deux coups de sonnette saccadés. Il reconnut aussitôt le signal par lequel le Prince Elio lui intimait l'ordre de le rejoindre au plus vite. Le majordome regarda l'endroit d'ou venait le son métallique, pur reflexe. Puis il reporta ses yeux vers Gabriella avant de se détourner.

"Monseigneur a besoin de moi. Je veux ces nappes pour 6h. Demande à la petite Giovanna de t'aider."

Il sortit en laissant la porte ouverte et disparut dans le couloir.

[Appartements du Prince]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 4 Mai - 23:08

Gabrielle, qui avait soutenu le regard de Lorenzo, baissa les yeux à sa première phrase. Il avait raison, si le Prince ne l'avait pas prise comme servante, Dieu seul sait où elle serait en ce moment.

Elle tourna les yeux vers la sonnette lorsque celle-ci tinta et croisa à nouveau le regard de Lorenzo qui lui faisait ses dernières recommandations.


"Oui Monsieur..." dit-elle tout bas d'un ton vaincu avant de se retourner vers le bac d'eau et relaver l'argenterie.

Une fois que cela fut fait, elle l'essuya vérifia que le résultat était impeccable puis essora le torchon qui se trouvait au sol.

Elle prit la pile de nappes et de serviettes entre ses bras et se dirigea vers la lingerie.


[Lingerie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Jeu 5 Mai - 23:17

[Lingerie]

Gabriella revint dans la cuisine et s'assit sur une chaise en soupirant d'aise. Elle avait enfin fini tout ce que Lorenzo lui avait ordonné de faire.

"Je vais enfin pouvoir manger un peu..."

Son estomac criait famine, elle n'avait même pas eu le temps de grignoter quelque chose le matin-même. Elle se dirigea vers les restes du déjeuner de midi et se servit une cuisse de pintade encore à peine tiède qu'elle dévora directement avec les mains.

Elle eut juste le temps de finir qu'elle vit l'eau sur le feu bouillir. C'était l'heure habituel où le Prince désirait son thé parfumé à la rose. Gabriella se leva et versa l'eau chaude délicatement dans la thière en porcelaine en tenant la bouilloire avec un chiffon pour ne pas se brûler. Elle posa ensuite la théière sur un plateau avec une tasse. Elle prit un gros pain de sucre et en cassa plusieurs morceaux avant de les disposer dans une coupelle sur le plateau. Elle rajouta des boutons de roses sechés dans un pot pour parfumer le thé, Gabriella savait qu'il aimerait.

Précautionneusement, elle prit le plateau dans ses mains et sortit de la cuisine.


[Appartements du Prince Elio - le Bureau-Bibliothèque]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Sam 21 Mai - 14:00

[Couloir des commmuns]

Gabriella entra dans la cuisine et s'approcha des deux cuisiniers. Elle leur lut à voix haute le menu du soir. Le premier se chargea d'aller vérifier les vins, l'autre lui indiqua immédiatement qu'ils n'avaient pas d'asperges, d'oeufs fais et de figues.

Gabriella envoya donc sur le champ un serviteur acheter ces trois ingrédients qui leurs manquaient en précisant que tout devait être d'excellente qualité. Le premier cuisinier venait de lui dire qu'ils avaient les vins indiqués.

Gabriella alla chercher des pommes et des citrons dans la réserve et s'installa à une table pour commencer à les peler pendant que les cuisiniers s'affairaient autour du jambon.

Ce n'est qu'une demi-heure plus tard que le serviteur revint avec ses achats. Gabriella vérifia soigneusement la qualité et en fut satisfaite.

Le jambon mettrait plusieurs heures à rôtir, il serait juste près à l'heure du repas. Un des cuisiniers prit les asperges et commença à les préparer pendant que Gabriella cassait les oeufs dans un récipient pour préparer les soufflés.

Lorsqu'elle eut terminé la préparation, Gabriella laissa aux cuisiniers le soin de faire cuire les soufflés au moment voulu, leur laissant le récipient sur la table. Elle devait aller voir si le gentilhomme n'avait besoin de rien.


[Suite de Basileo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Ven 19 Aoû - 22:00

[Couloir du Grand Salon - Bibliothèque]

Gabriella arriva au pas de course dans les cuisines, tenant ses jupons relevés pour ne pas se prendre les pieds dedans. Voyant les regards obliques des cuisiniers, Gabriella relâcha ses jupons en les toisant.

"Qu'est-ce que vous regardez ? Allez continuez votre travail !"

Gabriella versa de l'eau chaude dans une théière et disposa deux tasses sur un plateau et des morceaux de sucre qu'elle venait de casser. Elle prit le tout et repartit d'où elle venait. En fait, elle ne voulait pas manquer la suite de la conversation...

[Couloir du Grand Salon - Bibliothèque]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Jeu 22 Sep - 16:18

[Salle de Bal]

Gabriella entra dans la cuisine, la mine défaite. Elle envoya promener un cuisinier qui lui demanda si tout allait bien puis elle s'assit à la table de la cuisine, la tête dans ses mains. Elle avait échoué dans la mission que le Prince lui avait confiée. Elle avait été maladroite dans cette affaire et le Prince était déçu.

Elle avait l'impression que pour une victoire, elle essuyait toujours deux échecs. Elle faisait tout ce qui était en son pouvoir et à sa portée pour que le Prince la remarque, encore une fois, comme il l'avait déjà fait avant mais chaque fois elle avait la sensation de buter contre un mur qui la séparait de son objectif. Elle était épuisée, aussi bien moralement que physiquement. Laver les vitres, le linge, la vaisselle, cirer le parquet, s'occuper de la décoration, des achats, suporter la mauvaise humeur des hôtes et maintenant elle devait s'occuper de la cuisine. Elle ignorait si le négociant était invité ou non à la soirée mais si c'était le cas, elle devrait se cacher de lui.

A ce moment précis, elle aurait aimé être dans sa chambre et pouvoir s'allonger sur son lit quelques temps, loin des tâches et des corvées qui l'avaient poursuivie toute sa vie.

Soupirant, elle prit les asperges qui avaient eu le temps de cuire et de refroidir puis commença à les hacher pour le potage.

Ce n'est que plus tard, quand le velouté fut près qu'elle ressortit la petite bourse contenant le petit cube que lui avait vendu le négociant. Elle allait le faire fondre dans la soupière mais se ravisa. La Princesse ne mangerait jamais l'intégralité de la soupière. Gabriella prit une assiette creuse en porcelaine et la remplit d'une portion de potage dans laquelle elle laissa tomber le petit cube. Elle remua lentement jusqu'à ce qu'elle sente que tout s'était dissout. Elle disposa précautionneusement l'asiette dans un plateau avec des couverts puis sortit des cuisines lentement pour ne rien renverser.


[Salle de Bal]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Ven 11 Nov - 22:22

[Chambre de Dante Lonza]

Gabriella entra à nouveau dans la cuisine et s'approcha de la soupière. Elle allait la prendre pour l'amener à la Salle à Manger mais constata que le potage avait refroidi.

"Je vais le remettre sur le feu quelques minutes à peine sinon il sera imangeable..."

Une fois le plat reposé sur la cuisinière à bois, elle entendit la sonnette retentir et demanda donc aux cuisiniers de surveiller que la soupe de brûle pas avant de sortir des cuisines.

[Suite de Basileo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orfeo Ciriaco
Saltimbanque
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Jeu 16 Mar - 22:17

[Couloir - Etage Privé]

S'étant laissé entrainé par la petite bonne dans le grand escalier, Orfeo avait traversé le grand hall d'un pas vif et silencieux. Son regard avait surpris une grande animation et un air de musique provenait d'un couloir sur la gauche. Il avait alors ralenti le pas et tenté d'apercevoir l'origine de ces bruits festifs mais la petite ne l'entendait pas de cette oreille qui l'avait aussitôt tiré plus fort en marmonant que non, l'office n'etait pas de ce coté et que le Maître serait mécontent de voir un miséreux trainer dans les jambes de ses invités.
Orfeo avait souri et se promettant d'y aller voir de plus prés plus tard, avait suivi l'enfant.

Il franchit le seuil des cuisines et ses yeux s'ouvrirent tout grands devant l'animation qui y régnait. Partout des cuisiniers s'affairaient, lançant des ordres brefs à des filles de cuisine qui couraient en tous sens.
Il se plaqua contre le mur pour éviter de se faire renverser par une grosse femme qui, le bonnet en désordre et les joues rougies le frôla en tonitruant des imprécations à l'encontre d'un valet négligeant et paresseux.
La nourriture étalée sur les longues tables de chêne attirait son regard comme un aimant et l'odeur grasse des viandes roties lui mettait l'eau à la bouche.
Il chercha la petite bonne pour qu'elle lui fasse donner le repas promis mais elle avait filé dans la cohue, n'attendant même pas la pièce promise.
Personne ne semblait se soucier de sa présence, tous étaient bien trop affairés pour le remarquer
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Dim 19 Mar - 21:00

[ chambre de Lorenzo ]

A peine sorti de sa chambre Lorenzo descendit les longs escaliers qui le firent passer a l'étage des réjouissances avant d'arriver dans le couloir des communs. Un dernier coup d'oeil pour vérifier si tout avait été organisé comme il l'avait demandé au début de l'après-midi et il remonterait aussitôt faire son office de majordome auprès des invités du prince Elio.

L'office résonnait des bruits de métal des casseroles et des marmites des cuisiniers ainsi que des voix des servantes. Il se faufila, faisant bien attention à ne pas salir son habit de cérémonie et verifia d'un oeil habitué que tout le monde était à sa place. Il rattrapa de justesse une pile d'assiettes qu'une petite bonne avait failli laisser tomber et les lui remit en mains en lui demandant d'être plus attentive.

Tout avait l'air en ordre et Lorenzo se retournait pour remonter lorsque son attention capta, dans la limite de son champs visuel, un détail inhabituel. Il contourna une table et s'approcha rapidement d'un étrange personnage aux longs cheveux ondulés et à l'habit aussi coloré qu'étrange. L'intrus lui tournait le dos. Le majordome lui attrapa le bras et l'obligea à se retourner.


"Qui êtes-vous ? Que faites vous ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enza Rig
Invité



MessageSujet: Re: L'Office   Mar 21 Mar - 10:45

[Le Café Florian]

Enza était transie de froid. Le vent glacial parvenait à s'engouffrer dans les pans de sa lourde cape, y chassant la chaleur que son corps se donnait bien du mal à y accumuler. Elle sentait son visage probablement rougi par la bise glaciale qui soufflait dans la nuit et elle commençait à regretter de s'être aventurée aussi loin. Elle aurait mieux fait de rester tranquillement au chaud, assise sur les banquettes confortables du café Florian, à siroter la tasse de café fumante que lui avait recommandé si vivement le sieur Louis de Valombreuse.

L'idée de cet homme qui, au final, l'avait laissé choir comme si elle ne présentait pas le moindre intérêt pour lui, dégagea de nouveau un léger accès de colère qui à défaut de réchauffer son corps transi, lui échauffa l'esprit.

Enza continua d'avancer dans la pénombre et le froid. D'ailleurs, n'était ce point un halo lumineux qu'elle apercevait plus loin ? C'était bien un bâtiment abondamment éclairé qui se dressait devant elle.
Elle pressa le pas, s'approchant du lieu nimbé d'une clarté rassurante. Une odeur alléchante de viande rotie lui parvint également aux narines et Enza sentie l'eau lui monter à la bouche.

Un courant d'air glacial et soudain lui apporta aussi quelques notes de musique qui provenaient probablement du même bâtiment qui, maintenant qu'elle le voyait mieux, semblait au demeurant véritablement luxueux.

Enfin, elle parvînt à l'arrière de la grande maison, digne d'un palais. La lumière qui s'échappait des grandes fenêtres illuminait une petite cour emplie de caisses de bois, de paniers et de bouteilles. Quelques bruits de gamelles qu'on entrechoque se faisaient entendre.
Enza entra discrètement dans la petite cour. Par curiosité, elle s'approcha de l'une des deux fenêtres derrière lesquelles s'affairaient des cuisiniers en tenue blanche. Une activité fébrile se tenait à l'intérieur.

Elle remarqua également que la petite porte qui donnait dans la cour était entrouverte, probablement pour aérer la pièce enfumée.
Elle s'en approcha et l'ouvrit doucement pour entrer dans la cuisine, sans savoir comment elle pourrait y justifier sa présence, mais ne supportant plus ce froid qui la mordait si cruellement.
Revenir en haut Aller en bas
Orfeo Ciriaco
Saltimbanque
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Ven 24 Mar - 22:45

Orfeo, tout au spectacle offert par l'agitation des cuisiniers n'eut pas conscience de l'entrée en scène du majordome. Aussi, quand celui-ci lui saisit le bras et le força à lui faire face, il eut un violent sursault qui le dégagea de la poigne de l'homme blond.
Le saltimbanque perdit un peu de son apparente assurance quand la voix de l'inconnu vêtu de noir résonna, lui demandant des comptes sur sa présence en ce lieu.
Orfeo se reprit aussitôt, on lui avait demandé d'attendre, il n'était pas un intrus. On ne le chasserait pas avant qu'il n'ait eu son dû.

Il s'inclina en retenant son paquetage pour qu'entrainé par le poids il ne vienne pas frapper le visage de son interlocuteur qu'il associa au vu de son vêtement à un intendant
.

"Orfeo Ciriaco. Je suis venu porter à votre maîtresse une collection de coupons d'étoffes qu'elle avait demandés. Cette dame m'a offert de venir me restaurer ici ainsi que le veut l'usage et me fera porter le prix de ma course."

Son regard fut attiré par le mouvement de la petite porte s'ouvrant sur la nuit et il sourit à la vue de l'expression inquiète qui se peignait sur le visage fin de l'arrivante et ses narines frémissantes des alléchants parfums s'échappant des marmites.

"Il semble que je ne sois pas le seul à qui vous devrez demander des comptes."

Se débarasser du chien de garde en lui offrant un autre os à lécher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Lun 27 Mar - 19:37

[Divertissement Musical]

Venant tout droit de la Salle de Bal, Gabriella ouvrit à la volée la porte de l'office et se retrouva sur les fesses un mètre en arrière dans le couloir. Reprenant ses esprits en secouant la tête, elle regarda la grosse servante sur laquelle elle avait rebondi, s'éloigner en continuant de donner des ordres autour d'elle.

Gabriella pesta mais pas trop fort, craignant ne pas avoir le dessus dans une bagarre avec Augustina. Elle se redressa et remit sa coiffe en place avant d'entrer dans l'office, se frayant un chemin parmi le personnel en effervescence.

Ayant aperçu la silhouette élégante de Lorenzo elle s'approcha de lui et suivit son regard pour voir enfin un inconnu et une jeune femme qui ne faisaient pas partie du personnel.


"Qui sont-ils monsieur Dellaporta ? Dois-je les mettre dehors ?" demanda-t-elle en retroussant ses manches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella
Invité



MessageSujet: Re: L'Office   Mar 28 Mar - 19:48

Isabella avait suivi son instinct. Partout, les palais et les hôtels bourgeois avaient à peu près la même configuration, particulièrement en ce qui concernait les communs.
Elle avait facilement évité la salle de bal, ne voulant pas se retrouver en un endroit où, pour l'instant, elle n'avait rien à faire. Elle ne savait même pas si pour l'occasion, les servantes devaient porter une tenue particulière pour être plus facilement repérables, comme c'était souvent le cas dans ces grandes réceptions. Le mieux était de rejoindre le personnel de la maison, et d'y prendre ses ordres.

Elle se déplaçait rapidement et silencieusement, évitant de se montrer indiscrète ou de fureter partout, elle avait hâte d'arriver à destination et espérait avant ça ne rencontrer personne qui puisse lui attirer des ennuis.

Enfin, au détour d'un couloir dont la configuration lui paraissait familière, elle déboucha dans une vaste cuisine où se trouvaient diverses personnes, et pas seulement du personnel, remarqua-t-elle.

Elle toussota pour annoncer sa présence, car elle était arrivée sans un bruit, puis se présenta :


"Bonjour, je suis désolée de vous déranger. Je suis Isabella, servante de la Maison Grazziano... que puis-je faire pour me rendre utile?"

Elle parlait sans détour, elle n'était pas ici pour discuter, elle devait faire honneur à ses maîtres et se montrer efficace, ce qui n'était pas évident dans cet endroit inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 29 Mar - 21:52

Lorenzo écouta sans ciller les explications du jeune marchand. Son regard bleu ne lâchait pas les prunelles de l'homme, essayant d'y lire ce qu'il ne disait pas. Il ne le lâcha qu'une seconde des yeux, le temps de jeter un regard vers la nouvelle intruse qu'il lui avait si complaisamment fait remarquée.

Il n'avait pas été mis au courant de la venue d'un quelconque marchand d'étoffes, mais il était vrai qu'il n'avait pas été très présent tout au long de cette journée. Furieux contre lui même de se trouver dans une position d'incertitude, Lorenzo allait mettre tout le monde dehors lorsque Gabriella arriva avec une discrétion digne d'elle. Pourtant il fut soulagé et se tourna vers la servante.


"Gabriella, monsieur Ciriaco.." il lui désigna le jeune homme à la tenue extravagante " doit attendre ici d'être payé pour ses services. Veille à ce qu'il quitte les lieux une fois payé et restauré comme il le lui a été apparemment promis. Et vois aussi ce que cette fille fait ici. "

D'un geste Lorenzo lui désigna la femme près de la porte puis s'en alla vers la sortie de sa démarche souple mais sure. Une jeune femme venait à sa rencontre et se présenta comme servante de la maison Grazziano. Il prit le temps de lui répondre.

"Sois la bienvenue. Je suis Lorenzo Dellaporta, majordome en cette maison. Gabriella qui est là avec ce marchand d'étoffes te dira ce en quoi tu peux l'aider."

Puis il la quitta et sortit de l'office bruyant pour se rendre là où sa présence était requise. Avec tout ce monde inconnu dans cette maison, il serait difficile de démasquer les intrus pour peu qu'ils aient l'intelligence de se confondre avec les serviteurs des invités. Les sourcils du majordome se froncèrent alors qu'il arrivait au bout du couloir.

[J'éditerai la destination]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enza Rig
Invité



MessageSujet: Re: L'Office   Lun 3 Avr - 15:39

L'activité à l'intérieur de la cuisine était terrible. Les gens y allaient et venaient fébrilement.
Enza pâlit quand elle remarqua un homme à la tenue vestimentaire excentrique et voyante qui la désignait, la montrant comme si elle n'était qu'une vulgaire mendiante venue quémander un quignon de pain, à un autre homme, visiblement de la maison, qui lui jeta un regard sombre.

Ainsi, on l'avait remarqué ; elle n'avait donc plus qu'à pousser plus grandement le battant de la porte et à entrer dans la pièce. Ce qu'elle fit, prenant grand soin de ne gêner aucun des cuisiniers ou serveurs qui passaient devant elle.

Heureusement, l'homme de maison fut apostrophé par une jeune femme, puis une autre et Enza se prit à espérer qu'il en eut oublié son existence. Quoiqu'il en soit, maintenant, il s'éloignait sans venir lui demander la raison de sa présence, raison qu'elle n'aurait su expliquer valablement, par ailleurs.

Enza allait tenter de se mêler à la foule présente dans la pièce, espérant se fondre dans la masse quand elle remarqua le regard d'une jeune femme, probablement une servante qui s'était adressée à l'homme de la maison et qui n'allait probablement pas manquer de s'enquérir de son identité.

Enza s'arrêta et répondit à ce regard par un sourire qui se voulait amical, souhaitant tenter d'apaiser toute forme d'inquiétude (ou d'agressivité) chez cette servante, attendant patiemment soit une salve de questions de la part de la servante, soit la possibilité d'échapper à sa surveillance grâce à la venue d'une éventuelle personne qui ferait alors diversion.
Revenir en haut Aller en bas
Orfeo Ciriaco
Saltimbanque
avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Mer 5 Avr - 22:18

Puisque les choses avaient été réglées le concernant, entre ce qu'il pensait être l'intendant de la maison et la jolie petite servante blonde au caractère semblait-il bien trempé, Orfeo fit glisser les sangles qui retenaient son paquetage et le déposa dans un coin de la cuisine suffisamment en vue pour qu'il puisse le surveiller et suffisamment à l'écart pour que personne ne trébuche.

Il s'approcha de la longue table de chêne où étaient servis habituellement les repas du personnel. Elle était encombrée d'une quantité de nourriture qui lui paraissait à lui qui mangeait rarement à sa faim tout à fait invraisemblable. Sans attendre qu'on l'y invite, il s'assit au bout du banc et les mains sagement posées sur le plateau de bois attendit qu'on veuille bien lui donner quelque chose. Son attitude décidée cependant ne laissait pas de doute sur sa détermination à obtenir le repas qui lui avait été promis d'une manière ou d'une autre.
Il se pouvait fort bien que la Dame oublie de le payer en espèces sonnantes et trébuchantes mais il ne partirait pas sans s'être au moins restauré d'une soupe chaude.

Attendant qu'on veuille bien s'occuper de lui, il observa les jeunes femmes arrivées peu après lui et qui se tenaient à quelques pas.
L'une s'était présentée comme servante d'une autre maison et attendait les ordres, l'autre, celle qu'il avait désigné à l'homme en noir, ne s'était pas présentée et son attitude n'avait rien de servile même si elle espérait visiblement passer inaperçue.

Son regard clair se posa à nouveau sur la servante blonde qui avait fait irruption dans la cuisine et remplaçait à présent son supérieur. Elle semblait déterminée et très au fait de son pouvoir dans la cuisine, les toisant tous les trois d'un air hautain.
Il sentait qu'il valait mieux l'avoir comme amie que comme ennemie et le sourire qu'il lui décocha fut une tentative de mise en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella Delmonti
Servante - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 524
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Dim 9 Avr - 21:38

Attentive, Gabriella écouta les directives de Lorenzo concernant les personnes présentes dans l'office. Il y avait donc cet homme qui attendait d'être payé.. pour quel service ? Elle n'en savait strictement rien. Et pourtant, si le Prince Elio avait fait venir un marchand quelconque ou autre pour un service, elle en aurait été avertie, c'était évident. Elle tirerait donc ça au clair.

*Et aussi l'autre jeune femme près de la porte... d'accord*

Elle acquiesça et le regarda partir, souhaitant la bienvenue à une servante qui se présenta comme venant de la Maison Grazziano. Gabriella plissa les yeux. Alors c'était à ça que ressemblait l'ennemi ? Les ennemies de son Prince... Lorenzo lui parlait trop gentiment à celle-là. Elle voulait se rendre utile ? Parfait. La seconde suivante Isabella se retrouva avec un lourd compotier en cristal rempli de dragées.

"Pour vous rendre utile, vous portez ceci à la salle de Bal et vous le présenterez aux invités. Oh.. et la salle de Bal vous la trouverez facilement, c'est en ce moment la plus bruyante."

Elle lui fit signe de la main qu'elle pouvait déguerpir et se tourna vers Enza.

"Bien, et vous ? Qui êtes-vous et que voulez-vous ? Faites-vous aussi partie de la Maison Grazziano ?"

Enza tout comme Orfeo lui souriaient, mais ce n'était pas ce genre d'attention - sauf lorsque cela venait du Prince en personne - qui pouvait l'amadouer. Elle avait d'autres choses à faire et beaucoup d'autres à penser pour cette soirée pour s'attarder sur les expressions de visages plus ou moins amicales des personnes qui cherchaient à bien se faire voir.

Attendant la réponse de la jeune fille, Gabriella prit la marmite et la posa brusquement sur la table où s'était installé le jeune homme. Elle versa plusieurs louches de potage d'asperges bien chaud dans une assiette en faïence qu'elle posa devant Orfeo avec une cuillère.


"Et vous ? Pour quel service le Prince Elio vous a fait venir ? Je n'en ai pas été avertie alors que je le suis d'habitude."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara T
Invité



MessageSujet: Re: L'Office   Jeu 13 Avr - 23:37

[La Taverne de l'Ours]

Le jeune page de la maison Adorasti la précéda dans la demeure. Chiara le suivit plus posément tout en s'interrogeant
*Ai-je pris la bonne tenue ? * Dans l'affolement, elle avait pris la première robe qui lui venait, à savoir une robe de bal d'un tailleur français, mais la mode française s'appliquait-elle ici ou était-elle déjà dépassée. Elle n'aurait su le dire mais si elle commettait un impair, tant pis pour elle, il était trop tard. Le jeune garçon lui avait expliqué que la cantatrice qu'elle devait remplacer ainsi au pied levé avait eu un malencontreux accident. Tout ce qu'il lui avait dit ensuite, c'était de se présenter à l'office auprès d'un certain Lorenzo Dellaporta ou bien de Gabriella Delmonti. C'étaient eux qui avaient la charge du bon déroulement de la soirée.

C'est ainsi qu'elle se présenta à la porte de l'office entrouverte. Elle toqua pour annoncer son arrivée et entra. Elle repoussa la capuche de sa mante et souriante se présenta :


"Bonsoir, je suis Chiara Trevinasi, la cantatrice. Enfin du moins, la remplaçante."

Elle regarda alternativement les personnes présentes et leur sourit aimablement.
"On est venu me chercher dans l'urgence. Peut-être serait-il utile de me présenter les musiciens que je puisse étudier les pièces à jouer avant que ne commence la représentation."
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
Invité



MessageSujet: Re: L'Office   Ven 14 Avr - 23:12

Un homme s'avança vers Isabella et se présenta comme étant le majordome, elle aurait dû le deviner. Son ton aimable la surprit et la rassura, elle se sentait mal à l'aise ici, ce qui était bien normal au vu des relations qu'entretenaient les deux maisons.

"Je vous remercie... monsieur." Balbutia Isabella, intimidée par tous ces visages inconnus. Elle état loin de son territoire, c'était une sensation très angoissante.

La dénomée Gabriella qui devait lui dire que faire ne tarda pas à porter son attention sur elle. Isabella se dit qu'en d'autres lieux elles auraient pu s'entendre. Elle aimait son énergie et sa façon de prendre les choses en main, Isabella lui enviait son charisme.

Assez sèchement, elle se vit remettre un lourd récipient de cristal, rempli de dragées. La servante de la maison Adorasti lui faisait clairement savoir qu'elle n'était pour sa part pas la bienvenue ici, et Isabella se le tînt pour dit.
Elle s'inclina sans un mot et repartit vers la salle de bal.


[salle de bal]
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Dellaporta
Majordome - Ca'Adorasti
avatar

Nombre de messages : 108
Statut : Personnage Supprimé
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: L'Office   Lun 17 Avr - 20:29

[couloir]

A peine arrivé à l'extrémité du couloir, Lorenzo fut hélé par un valet qui accourrait vers lui. Il reconnut l'un de ceux qu'il avait envoyé quérir une remplaçante pour la cantatrice qui devait offrir un recital pour la soirée du Prince. Le majordome revint donc vers le valet qui lui indiqua avoir trouvé une jeune dame qui attendait à l'office.

Lorenzo l'envoya prévenir les musiciens de la bonne nouvelle tandis que lui meme se hatait vers l'office où il entra a nouveau apres avoir evité de justesse la servante des Grazziano qui passait la porte avec une coupe pleine de dragées. Il se demanda si c'était la jeune femme qu'il avait demandé à Gabriella de faire partir mais lorsque sont regard se posa sur une ravissante jeune femme vetue d'une robe à la mode française, il comprit que ce n'etait pas le cas.

Le jeune homme blond s'approcha d'elle et la salua avec le respect qui lui était du.


"Mademoiselle, votre venue nous tire d'un bien mauvais pas. Je suis le majordome de cette maison, Lorenzo, veuillez me suivre s'il vous plait, les musiciens et les invités de Monseigneur vous attendent."

Sans attendre qu'elle lui réponde, Lorenzo se faufila entre les gens de cuisine, notant au passage qu'un diner avait été servi au marchand d'etoffes. Il sortit de l'office bruyant, suvi de pres par la cantatrice.

[salle de bal - Divertissement Musical]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Office   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Office
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faites office de coupable, ou soyez coupable d'office
» Department of Justice Office of Public Affairs FOR IMMEDIATE RELEASE
» Ass-auto: La MINUSTAH serait-elle au-dessus de la loi ?
» Hôpital de Kiri
» Anko fyasko gouvenman Preval-Bellerive, ONA san asirans pèdi 81 anpil lajan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VENISE :: ENTRE NOUS :: CA' ADORASTI :: L'Etage Inférieur :: Les Communs-
Sauter vers: